Des figues, c’est la saison, on en profite en cuisine

Les figues sont des fruits magiques. Chez nous, il pousse partout des figuiers qui vous offrent en ce moment leurs petits fruits juteux au détour d’une ballade. On trouve des figuiers abandonnés dans les ribes et les clapas (bord des champs et tas de pierre) et près des vieux mazets. 

Certains ont poussé seuls. Beaucoup sont le témoignage de plantations anciennes voire de vestiges de jardin. Souvent, il s’agit d’une variété de petites figues jaunes au goût incomparable. Si on les laisse, elles sèchent sur l’arbre et sont encore meilleures

Je pense que c’est pour cette qualité que ces figues étaient cultivées. En des temps beaucoup moins riches, cela permettait de faire provision de fruits secs pour tout l’hiver.

 

D’autre part, il existe des centaines de variétés de figuiers cultivées dans les jardins et vergers. Certaines donnent des figues au printemps, les figues-fleurs et à la fin de l’été ; d’autres seulement à la fin de l’été.

C’est tout un monde la figue. L’arbre a une reproduction complexe. Certaines variétés sont auto-fertiles. Mais il y a aussi des figuiers femelles aux fruits comestibles et des figuiers mâles, caprifiguiers, aux fruits non comestibles ainsi qu’un petit insecte, le blastophage, indispensable à la pollinisation. C’est une symbiose puisque cet insecte est nourri et logé pendant toute sa vie par son figuier.

 

Les figues, quel conseil culinaire ?

Un monde s’ouvre à vous.

Moi, j’ajoute des figues aux légumes de ma ratatouille.

J’en fait un tian au four en alternant tranches de tomates et de figues.

J’en garnis une pizza avec du fromage de chèvre et du romarin.

Ou j’en farcis un poulet.

Et pourquoi pas un tiramissu ou une tarte aux figues ?

 

Sans compter, les confitures que je fabrique en associant à la figue, miel, amande, lavande, orange, noix et autres gourmandises. Ou encore mon sorbet de figue qui permettent de profiter de ce fruit toute l’année.

 

Un conseil : soyez attentif à l’endroit où vous cueillez vos fruits, que les arbres soient vraiment abandonnés. Le chapardage devient un vrai problème.

Les commentaires sont fermés.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Copy link
Powered by Social Snap